Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vincent Zochowski auteur

Entends tu ?

12 Novembre 2017, 17:46pm

Publié par vincent auteur


 


 

Entends tu ce son, grave ou aigu,

Dissonance extraordinaire,

Amertume passagère.


 

Entends tu cette voix haut placée,

Presque un cri, une rumeur,

Partageant cette drôle d'émotion.


 

Entends tu ces mots d'un participe passé,

Cette voix éparpillée,

Au gré des années passées. 


 

Entends tu cette voix d'un autre temps,

Imperturbable, linéaire,

Presque un enfant.


 

Entends tu cette douceur,

Cette timidité maladive,

D'un presque adolescent.


 

Entends tu ma voix,

Rien n'a changé depuis.

Voir les commentaires

Devant moi

5 Novembre 2017, 21:53pm

Publié par vincent auteur

 

 

 

Devant moi, sans tain,

Il y a celui que j'étais,

Il y a peu, il y a loin,

Un petit gamin.

 

Sans tain,

Sans rides,

Sans une once d'ingratitude,

Pas d'esprit malin.

 

Devant moi,

C'était il y a quinze ou vingt ans,

Sans faiblesse aucune,

Sans majuscule.

 

Ne serait ce qu'un enfant,

Qui regarde ce qu'il y avait avant,

Doux regard imperturbable,

Les yeux sans rancune.

 

Je suis de l'autre coté maintenant.

Redevenir enfant.

Voir les commentaires

Ligne A ou ligne B

4 Novembre 2017, 14:38pm

Publié par vincent auteur

6 heures du matin en ce lundi 30 octobre, l'automne bat son plein, les feuilles de chêne s'éparpillant sur les trottoirs encombrés de travailleurs de la semaine. Leur visage fatigué par un week end loin de Paris, leur envie finalement de raccrocher, de ne plus faire partie de ce troupeau qui chaque matin se prend les pied dans l'escalier mécanique pour une semaine de pur désarroi.

Départ Chatelet-Les-Halles, pour un périple de quelques minutes, assis près de la fenêtre, j'ose regarder les personnes autour de moi. Un vieillard portant des bésicles d'un autre temps, faisant penser à un comptable des années cinquante, souriait à chacun, leur parlait avec une extrême gentillesse. De l'autre coté de l'allée, une femme enceinte, presque à terme même, occupée à surfer sur le net.

Passage par Saint-Michel-Notre-Dame, encore quatre stations et je serais arrivé, enfin peut-être pas finalement. L'envie toujours présente de faire un travail buissonnier. M'en aller par monts et par vaux, divaguer à travers champs et foires, à travers les méandres d'une ville méconnue.

Je voulais découvrir ces chers gens, ceux que l'on croise ou décroise au fil de nos journées sans véritablement connaître le comment du pourquoi d'un homme ou d'une femme voyageant jour après jour dans le train train quotidien d'une ligne de RER.

Je n'ai vraiment pas envie de travailler ce jour, être efficace au plus haut point, s'évertuer à devenir un cadre incorrigible, est ce ainsi que l'on doit voir la vie ?

Je me faisais un plaisir d'observer mes concitoyens, leurs forces ou leurs faiblesses, leurs visages atypiques ou extraordinaires. On ne voit plus de nos jours que la face caché de nos portables en oubliant ce qu'il y a de plus beau, notre entourage, nos paysages.

Denfert-Rochereau. Il était temps que je sorte mais oui, mais non, il fallait que je reste assis et m'accorder un instant, un grand moment de plénitude.

7 heures maintenant, dix minutes de retard sur mon planning, mais qu'importe, je suis en paix et j'observe tout un chacun, chaque seconde, chaque minute qui passe. Le temps à cet instant n'a plus d'importance. Des hommes, des femmes, de toutes conditions, de toutes origines, de tous milieux sociaux.

Gentilly, Arcueil-Cachan, Bagneux, tout une poésie pour éprouver un sentiment de mieux être pour m'accompagner sur ce chemin buissonnier.

Aujourd'hui je n'irais pas travailler. J'irais par monts et par vaux gambader dans ce jardin d'êtres humains et oublier pour une fois les nouvelles technologies.

 

Voir les commentaires

En douceur

1 Novembre 2017, 09:12am

Publié par vincent auteur


 


 

Là où le bas blesse,

Il n'y a qu'un pas, celui de la main,

Promenant la douceur d'un instant,

Sur le tissu étroit.


 

Le chemin est ponctué de délices,

Sur du coton ou du lin,

Apparition, chair de poule,

Douceur exagérée.


 

Sur le fil des tissus,

L'ombre de laine,

Rouge, bleue, jaune,

S'habiller pour l'hiver.


 

Là où le bas blesse,

La main délicate,

Ne cherche rien d'autres,

Qu'un léger frétillement

 

Voir les commentaires

Il n'est de sons

29 Octobre 2017, 08:06am

Publié par vincent auteur


 

Il n'est de sons,

De celui dont on se souvient enfant,

De celui on se rappelle maintenant,

Celui d'avant.


 

Il n'est de sons,

Comme l'oiseau piaillant sur sa branche,

Petit être affamé,

C'était avant.


 

Il n'est de sons,

De celui que l'on préfère,

Une musique douce ou un tambour du Bronx,

La musique des mots.


 

Il naît des sons,

Petit, enfant, adolescent,

Ceux que l'on garde en mémoire,

Ceux que l'on ne veut oublier.


 

Il naît des sons,

Des bruits d'une mémoire qui nous fuit,

Nous rappelant,

L'importance d'une vie.

 

Voir les commentaires

En douceur

27 Octobre 2017, 20:57pm

Publié par vincent auteur


 


 

Là où le bas blesse,

Il n'y a qu'un pas, celui de la main,

Promenant la douceur d'un instant,

Sur le tissu étroit.


 

Le chemin est ponctué de délices,

Sur du coton ou du lin,

Apparition, chair de poule,

Douceur exagérée.


 

Sur le fil des tissus,

L'ombre de laine,

Rouge, bleue, jaune,

S'habiller pour l'hiver.


 

Là où le bas blesse,

La main délicate,

Ne cherche rien d'autres,

Qu'un léger frétillement

 

Voir les commentaires

A l'ombre de Prévert

19 Octobre 2017, 21:40pm

Publié par vincent auteur

Dans la forêt de ma mémoire,

Je vais et je viens,

En recherche d'une idée folle et démesurée,

En participe passé.


 

Ce temps là ne reviendra plus,

Echoué sur une plage de solitude,

Qui dit qu'il passe vite,

Ni eux, ni moi.


 

Ce temps est-il toujours présent,

Malgré tout, malgré cet instant,

Malgré les craies qui bruissent

Le chant coloré d'un merle moqueur.


 

Dans la forêt de ma mémoire,

S'écoule le son d'une source,

Ravivant les plus beaux sentiments.


 

A l'ombre de Prévert,

J'irais cueillir les plus belles paroles,

Les ramasser à la pelle,

Pour les conserver à l'abri,

D'une quelconque méchanceté.

 

Voir les commentaires

Que d'odeurs !

3 Octobre 2017, 09:25am

Publié par vincent auteur


 

Ces senteurs, quelquefois, épatantes,

D'un gâteau en cuisson,

A un fruit bien mûr,

Douces senteurs d'un soir d'été.


 

Ces senteurs d'un autre temps,

D'une usine désaffectée,

A une maison abandonnée,

Laissant au passage, ces moments gravés.


 

Ces senteurs d'automne,

Une forêt d'érables ou de charmes d'antan,

Une douce odeur de mousse et d'herbes,

Sous la pluie d'une saison mal considérée.


 

Ces senteurs de l'enfance,

De bons gros goûters,

Laissant au passage des moustaches en chocolat,

Le doux frémissement du caramel doré.

 

Voir les commentaires

En un regard

2 Octobre 2017, 19:31pm

Publié par vincent auteur

En un regard, tout explose,

Les lueurs, les bonheurs, les envies,


 

En un regard tout se profile à l'horizon,

Mal m'en a pris, je n'y ai vu que du feu,


 

Parfois s'éteint le regard,

Quand tous les autres sens,

En exergue sont mis.


 

Seul l'imaginaire prend place,

Non au dépourvu,

On y voit mieux, on ressent mieux.


 

En un regard tout implose,

Sans soubresauts, sans magie,

Rien n'est plus important qu'un détail.

 

Voir les commentaires

De la fenêtre

1 Octobre 2017, 15:58pm

Publié par vincent auteur

De la fenêtre


 


 

Par la fenêtre, je vois tout, je sens tout,

Je ne bougerais pas d'un pouce,

Imaginatif, inventif,

Je serais immobile, ressentant.


 

Par la fenêtre de l'atelier, je suis en paix,

Je devine les couleurs de l'instant présent,

Imperturbable et rêveur,

Je serais l'âme de ce monde.


 

Par la fenêtre de l'asile, je suis en moi,

Tel un peintre revenu de ses voyages,

Je m'évertue à voir cette perspective,

En moi se dessine le chemin.


 

Par la fenêtre de Saint-Rémy,

Mon seul souci est de peindre,

Je ne suis pas pieds et poings liés,

De ce lieu, j'imagine le bien.

 

Par cette fenêtre, je revis.

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>