Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vincent Zochowski auteur

Si l'Inde t'était conté

28 Mai 2017, 21:59pm

Publié par vincent auteur

Si l'Inde t'était conté

 

 

Les deux pieds sur le tarmac, l'envie soudaine de repartir là-bas.

Le mois de novembre, froid et pluvieux. L'Inde , chaude et humide.

 

Je me souviens du sourire étoilé de ces bienheureux, de ces tendres Indis qui chemin faisant, me faisait découvrir l'utilité d'une vie heureuse.

Rester assis et suivre du regard les siècles écoulés, entendre les ibis noirs nous parler sur un rythme entraînant, une nature tout de même bien étrange pour des étrangers que nous sommes.

La grandeur du Gange, ses eaux d'une saleté remarquable semblaient m'attirer dans le trouble de cette puissance infinie.

J'aime observer ces quelques enfants vêtus de guenilles, mais souriant aux anges, leurs yeux s'illuminent au gré de ces rencontres impromptues.

Leur course effrénée à la poursuite de car de touristes, ils ne veulent rien d'autres qu'une friandise.

Ce pays d'une beauté remarquable mais d'une saleté époustouflante, je suis attiré par la puissance de ses sites, de ses couleurs et de ses odeurs. Les couleurs mordorées des vieux murs côtoient les robes bollywoodiennes des jeunes filles dansant sur un rythme lent.

 

Je côtoie la magie d'un pays, jusque là méconnu. Le casque sur les oreilles, j'écoute inlassablement Robert Plant qui du tréfonds de son âme nous raconte la longue, longue route qui mène au Cachemire, l'Himalaya au loin, nous dominant de toute sa splendeur.

 

Sur la route des Indes, je pense à toi ma soeur, mon désir de te faire partager mon voyage.

Je n'ai point voulu te ramener des clichés, mais plutôt des mots qui te feront voyager de meilleures manières.

 

Et splendeur suprême, le Taj Mahal , une incandescence de marbre, un joyau, un divin joyau,

mais chut, point de bruit, le silence est d'Or.

 

 

Turquoise

Arjumand

Joyau de l'Orient

 

Marbre blanc

Amoureusement

Hindou

Aussi prêt de toi

Laisse mon image te vénérer.

 

 

Voir les commentaires

Quelques mots

20 Mai 2017, 23:58pm

Publié par vincent auteur

 

J'ai pris le voix des airs pour ne former qu'un tout. M'envoler vers des cieux plus profonds tout en respirant la bonté universel de tout homme.

J'ai ramassé à la petite cuillère quelques autochtones un peu désabusés, enivrés par une profonde déloyauté.

J'ai toujours voulu ressembler à un poète, parcourant le monde établi par un grand nombre d'idéaux, transfigurant les intérêts d'un peuple inassouvi.

J'ai oublié de ranger ma mémoire, me rappelant sans doute les quelques erreurs de ce passé …

 

J'ai oublié d'écrire les lignes d'un train qui me suit de très prêt.

 

Le Je c'est moi quand j'oublie de citer mon nom.

 

Je poétise quand je ne sais plus rien dire d'autre que des rimes, passant d'un vers à l'autre tout en buvant les paroles d'un instant.

Voir les commentaires

Trois petits ponts

17 Mai 2017, 21:06pm

Publié par vincent auteur

Trois petits ponts

 

 

Je marche en silence, la respiration légère en attente...

Le vol des oiseaux ...

 

 

Trois petits ponts au creux d'une vallée,

Charme désuet tout en beauté,

Un court chemin rejoignant mes aînés,

Chers moines dégustant à l'ombre d'un peuplier.

 

Trois petites ombres de pierre,

Appelant la mémoire des anciens,

Aux cotés des vieilles forges de mousses enrubannés

 

Trois petits moments de fragilité,

Au devant de ces monuments dédiés,

Un petit pont au dessus d'une rivière,

Fourvoirie, pour un hier.

 

Je marche en silence, les souvenirs,

Un siècle passé,

Quelques pierres pour témoigner,

Le vol des oiseaux,

 

Quelques aigles royaux,

Dans un mouvement d'ailes.

Les yeux fermés, je plonge,

Dans ce silence étourdissant.

 

Trois petits ponts...

 

 

Voir les commentaires

Ici Plancher-Bas

9 Mai 2017, 13:39pm

Publié par vincent auteur

Ici Plancher-Bas

 

 

J'ai perdu l'âme du poète,

Naviguant éperdument,

Par monts et par vaux,

Retrouvant les sources intimes.

 

Ici, Plancher-Bas, source d'un,

De celui, qui un jour devint parrain,

Une profonde humanité.

 

Ici, Plancher-Bas, houillères,

Disloquées, aux confins des Vosges.

 

Il a vécu ici ou ailleurs,

Dans ces creux et ces vallons,

Dans ces bois, où les ruisseaux,

Chantent leur fraîcheur retrouvée.

 

Il repose ici, Plancher-Bas,

Au cœur de cette forêt,

Au cœur de nous.

 

Je n'ai pas oublié son rire, sa voix.

 

Ici Plancher-Bas.

 

Voir les commentaires

Voyages en ligne

7 Mai 2017, 21:15pm

Publié par vincent auteur

 

 

J'ai parfois navigué en des temps ancestraux,

Combattu des cerbères, des chiens devenus fous.

J'ai souvent franchi des terres étrangères, où

L'homme tendre et fragile n'y connaissait aucun mots .

 

J'ai sollicité des aides mystérieuses,

Parcouru des miles et des miles, mer contre mer,

Les embruns ont eu raison de mon courage,

J'ai posé le crayon, partagé mes affaires.

 

J'ai eu raison de ma tendre inspiration,

Posé mes larmes sur le doux papier crépon,

Sans se satisfaire du bruit lancinant des mots

J'avais à cœur de balancer des « ah » et des « oh ».

 

Je suis un simple poète, un écrivailleur,

Mêlant joies et tristesses dans une certaine pudeur,

Assistant inlassablement à l'éclosion,

D'une idée, d'une pensée, soudaine émotion.

 

Voir les commentaires