Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vincent Zochowski auteur

Sans oublier

15 Juillet 2017, 16:54pm

Publié par vincent auteur

Je me souviens de ces petits instants épars, de ces instants sans grâce, de me parler seul devant le miroir de la salle de bains, seul mais pas trop quand bien même.

Je suis un pauvre vieux d'une époque révolue, seul mais pas trop quand même, vieux d'une époque si proche de nous, qu'advienne la jeunesse de maintenant; devant le miroir je me souviens qu'à un moment... plus rien.

Je me regarde, les rides si près des yeux, à m'en donner le tournis, moi pauvre vieux.

Je ne me souviens plus de ces instants d'il y a longtemps, d'il y a presque des décennies et plus rien maintenant. Je suis vieux paraît-il mais comment le savent-ils ?

Je me regarde tous les matins, et je me parle me rémémorant les meilleurs instants, mais quels sont-ils finalement. La joie, les sourires, le chant des oiseaux le matin au lever du soleil, et pourquoi pas une nouvelle journée qui débute sous les meilleurs auspices.

Je me souviens mais pas vraiment, je cherche, je cherche, et je ne vois rien, je n'entends rien, je ne me souviens de rien.

Mon prénom ?

Vaste question; Roger, Valentin, Simon ?

Je ne sais plus qui je dois remercier d'être ici, mes enfants, mes parents, mes frères ou mes soeurs, mes cousins ou mes cousines.

Je me regarde devant ce miroir, il est deux heures, il fait nuit, étrange tout de même qu'il fasse nuit une après midi. Je ne dis mots, de peur d'être démasqué.

Les yeux ne peuvent vous trahir, paraît -il; les miens ne me disent rien, ils se contentent de m'observer dans cette pièce aux lueurs étrangement ternes.

Je me promène au fil des mes interrogations, au fil de mes suppositions: que suis je, où vais je, pourquoi suis je ici ?

Je ne peux pas trop parler pour le moment, j'ai peur que l'on m'écoute. Les pas dans le couloir, les lumières risquant de s'allumer. Il est temps de regagner mon lit, je ne veux pas réveiller mon voisin de palier.

Je garderais les yeux fermés quand la porte de ma chambre s'ouvrira. Il sera tant de se souvenir demain.

Je ne me souviens que d'une chose, prendre 2 cachets le matin, 1 le midi et 3 le soir.

 

Commenter cet article